tom fish photographe abstrait autoportrait

Lecture

.

Être étiqueté par des mots, des phrases. Ou même par des regards et ou des silences qui en disent parfois trop longs et souvent à tort. Des paroles blessantes, ou des actes marquants. Souvent, nous attachons beaucoup trop d’importance au mal qui nous touche et nous blesse profondément. Ce dernier nous traque, nous hante et nous possède.

Il est parfois difficile de s’en défaire car il occupe une place tellement importante en notre personne, qui ne laisse plus la place pour le reste. On le voit alors comme une douce souffrance qui fait partie intégrante de nous-même. Aussi, on pourrait même et à force, se dire que tous ces mots que l’on nous a collé, parfois et souvent à tort, sont devenus notre personne. Qu’ils nous identifient, nous qualifient, nous représentent.

Je les vois comme attachés. Mais pas indétachables. Il suffirait juste de tirer un peu dessus pour les faire disparaitre.

error: Content is protected !!